La plume de la danse Hip-hop
Hip-Hop Social

Ne négligez pas la danse: c’est le 5ème art, Mesdames, Messieurs.

SHARE

Ouais ouais ouais. Vous parlez, vous «clashez» même, mais on est 4ème.

Ok c’est vrai que nous aurions pu faire mieux pour être dans le top 3 mais ce n’est pas un jeu, et encore moins une compétition.

Mais alors pourquoi le chant & le cinéma sont fortement plébiscités & reconnus, a contrario de la danse, alors qu’ils sont (successivement) les 5ème et 7ème arts ?

Je vous propose de répondre à cette vaste question qui peut (et pourra) mener à débattre en retraçant la place de la danse face au chant et au cinéma en France & ailleurs à travers 3 points:

1. Aspect Historique :

L’Histoire, ô l’Histoire. Mmh je me maîtriserais à ne pas laisser la L qui est en moi faire une liste exhaustive que mes nombreuses références historiques -et ce ne sont pas des blagues-. En tout cas, la danse on le sait est présente depuis la Préhistoire; elle a bien entendue beaucoup évoluer depuis & l’on s’en ravit. Mais quand je parle d’aspect historique, je veux précisément parler des moeurs (qui, entendons-nous bien, s’inscrivent dans l’Histoire). Le nôtre se décrirait à peu près dans cette parole pour une personne quelconque: « Le chant bah.. c’est devenu un art reconnu, ça transmet des émotions etc. Et puis, c’est très ouvert comme milieu. Le cinéma n’en parlons pas, il a explosé et il est depuis longtemps très inséré dans la vie quotidienne. Je trouve que le point commun entre les deux c’es justement qu’on puisse s’identifier à ces arts et qu’ils arrivent à nous parler & je dirais même parler de nous. La danse au contraire c’est un art universel, oui; mais c’est assez individuel comme art. Il faut comprendre le danseur, c’est rare qu’un danseur nous touche […] », je vous épargne le BlaBla qui reste vu que cela est tiré d’une réelle conversation que j’ai tenue avec quelqu’un. Si l’on en croit ces mots, l’identification à un art est nécessaire à la société pour l’apprécier. Je dis « NON ». La beauté de la danse réside aussi en le fait que malgré sa nature universelle, elle arrive par un moyen, que je ne m’attacherai pas à expliquer, à retranscrire l’individu. Et ce qui l’est d’autant plus [beau] c’est que justement -comme je l’écrivais ici– lorsque “La danse devient soi, /plus que donner un sens à votre vie, en la vivant vous donnez un sens nouveau à celle-ci”. La danse est un moyen d’expression comme un autre, cela me paraissait jusqu’ici évident.

Faudrait-il donc danser selon une idée concrète que se fait la société de la danse pour leurs plaire et avoir leurs appréciations unanime ?

2. Aspect Politique :

Quand je dis politique, n’allez pas penser que je m’imagine un politicien chanter ou faire du cinéma (bien que ce soit possible). Par ce mot, je fais plutôt référence aux campagnes électorales, où il est possible de voir des stars de la chanson et du cinéma apporter leurs soutiens à un candidat, mais jamais aucune «stars de la danse» à l’horizon. On pourrait expliquer cela par le simple fait que la danse n’ait jusque ici pas été associée à une quelconque étiquette politique (& peut-être devrions-nous nous en ravir). Car, piqûre de rappel, lorsque l’Etat a eu l’effleurante idée de vouloir créer un diplôme de Hip-hop, le milieu a majoritairement prit cela comme une attaque à notre évolution jusqu’alors autodidacte. La politique n’étant pas un sujet que je maîtrise, je ne m’estime pas en droit de m’exprimer à tort et à travers sur ce point. Si cela est le vôtre, libre à vous de l’exprimer en commentaires.

Alors concernant la danse vis-à-vis de l’aspect politique, mieux sans ou mieux avec ?

3. Aspect Commercial :

Money, money money. Loin de nous le temps où les émissions télés sur la danse comme H.I.P.H.O.P nous rappelaient que le plus important ce sont les valeurs pour lesquelles nous dansons. Désormais, que cela proviennent d’idées originales ou pas, qu’elles laissent (presque) libre cours à la créativité des danseurs ou pas, toutes ces émissions soit-disant pour mettre en avant cet art respirent dangereusement l’argent. Mais ces initiatives ne sont pas seulement télévisées. Et il vous serait facile de me répondre que il en va de même pour le chant et la cinéma. Ok. D’accord. Je vous le concède. Mais pas au même degré, avouez-le:
– alors qu’il y a des remises de trophées pour les chanteurs émérites (citons les Grammy Awards ou en France, les NRJ Music Awards) et pour les acteurs/cinéastes émérites (citons la remise de Oscars); les danseurs n’ont.. rien.
-alors que  les jeunes amateurs de chant et de cinéma peuvent s’assurer d’être pris en main dans la réalisation de leurs projets grâce à des aides et des organismes crées dans le but de promouvoir les jeunes talents; les danseurs n’ont.. rien.

Assez de preuves déjà qu’au-delà du simple aspect financier, la danse ne représente aux yeux des organisations multiples qu’un art au moindre intérêt.

En somme, tout cela ne serait-il pas le produit d’une simple stratégie commerciale afin de stigmatiser la danse & la rendre ainsi plus accessible à qui veut s’y faire de l’argent ?

_____________________________

Autant de questions qui portent à se demander si tout le chemin accompli depuis que la danse existe à porter ses fruits.
D’un point de vue extérieur au milieu, on pourrait se le demander.
D’un point de vue intérieur au milieu, peu nous importe au final. Si l’on a su à peu près faire grandir et évoluer la danse sans pour autant être médiatisé, c’est que cela n’est pas nécessaire. Il serait malsain de ne pas dire qu’en ce temps de vive médiatisation (via YouTube notamment) cela est inutile; mais comparé aux autres arts qui nous entoure, nous avons su faire de la danse quelque chose de puissant, avec des valeurs fortes et des passionnés qui s’activent chaque jours à la rendre encore plus grande qu’elle ne l’est déjà. Vous pouvez, acteurs de sa constante évolution, en être fiers. La danse est notre force.

PS. Je précise que cet article est proprement personnel et qu’il se pourrait fortement que de quelconque personne soit en désaccord avec les propos rédigés, je vous invite à partager votre opinion en commentaires que je lirai (bien évidemment) si vous ressentez le besoin de clarifier ou expliquez certains points.

Signé: Kiudee Davie

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils