La plume de la danse Hip-hop
Events

[ Event ] Battle BAD #5

SHARE

Hier, c’était Dimanche – Waouh elle vient de nous apprendre un bête de truc là >_< –. Un dimanche, oui. Mais pas n’importe lequel, c’était le jour du premier battle de cette rentrée 2012-2013 et ça s’est passé à Sarcelles !!

Et justement la veille, c’est au Vignes Blanches que se déroulait  une journée de présélections assez sympathique avec du bon son, du bon level (et de la bonne bouffe).

Revenons toutefois à cette journée du Dimanche qui commença ainsi : en attendant les coups de 14h (un battle qui commence à l’heure, je n’ai pas rechigné quand on m’a recale à l’entrée) dehors avec Margz, Tonbee, Karambar et d‘autres, comme on dirait en anglais, «we were chilling». Le public arrive peu à peu et c’est avec hâte que débute le battle aux environs de 14h20 avec la présentation du staff par les speakers Playmo & Youval.

Comme d’habitude, je me trimballe avec ce qu’Ulrich appelle «le cahier magique» alors je regarde, j’écris, j’analyse, j’écris. Chaque battle, chaque danseur a le droit à une petite annotation -en vrai je ne sais pas si c’est une chance ou pas mais ce n’est pas le sujet-

Popping, 2vs2 Break, Newstyle, 1vs1 Break. Les catégories s’enchaînent et les danseurs sont chauds ! Concernant les sons, ils étaient lourd ; tellement que chaque beats qui vrombissaient en mon être creusaient ma sensation de faim.

Entre deux battles, les speakers nous introduisent un nouveau concept que j’aime beaucoup : le OneShot. Une carte remise par l’organisateur ou le speakeur a un danseur de chaque catégorie afin qu’il puisse prendre en battle, à un moment donné de l’évènement, n’importe quel danseur présent dans la salle. Un concept visant à redonner vie à cet esprit spontané du «je te prend en battle là, maintenant, tout de suite» qui me ravit tant. Un concept qu’ont inauguré Reginal (contre Luffy), Ness (contre Cintia) et Zulu (contre Likers –je sais pas comment ça s’écrit-)

Je suis restée jusqu’à la finale Newstyle. Et s’il vous plaît, asseyez-vous bien & prenons le temps d’en parler : Michael Jackson chantait Smooth Criminal, si ma voix me le permettait je chanterais qu’hier il y a eu un Souffle Criminalz. Hé oui, T-tris et Wild en finale break 2vs2 ; Laura finaliste et gagnant en newstyle. Pour ceux qui n’étaient pas là, elle gagné contre Flow, Ice.E, Ukay et Tonbee. Il revient à chacune des personnes présentes d’avoir leurs  avis sur ces battles (j’ai moi-même le mien) mais si on omet les «soumsoums» –ici, les avis persos– elle a battue des têtes quand même !

Si mon blog était aussi stigmatisé que les émissions de télés ou que les journaux, je devrais parler de «la révélation de l’année» -oui tout de suite les grands mots me direz-vous- sauf que mon blog n’est rien de tout ça, alors je me contenterai de parler de «surprise de la rentrée». Bonne ou mauvaise, justifié ou pas ; ce n’est pas le sujet.

Sinon le battle BAD c’était aussi 2 shows : le premier d’une lourdeur insoutenable par Cjm’s (avec le soutien du Cosec et la collab de Wolf & Cyborg), le second d’une vive subtilité par les Bandidas (Cintia, Sacha & Poka). Comme on dit, «les absents ont eu tort» et ce n’est pas le public impressionné qui vous dira le contraire.

Un large bravo aux gagnants :

–          Chasseur de Primes en 2vs2 break

–          Laura (Criminalz) en newstyle

–          Ness (Ruban Rouge) en popping

–          Chacal en 1vs1 break

Mais aussi et surtout aux finalistes (successivement, Criminalz, Tonbee, Monstapop et Tony B)

Verdict: Because I’m bad, I’m bad – Come on. You know I’m bad, I’m bad – You know it

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils