La plume de la danse Hip-hop
Hip-Hop Social

Que faire quand ton CDD Buzz Du Moment a été arrêté et non reconduit ? | STRITER

SHARE

Alors déjà tu te pointes à 9h au Pôle Emploi le plus proche de chez toi car vaut mieux expliquer à ton conseiller pourquoi t’as décidé de ne plus avoir ce statut d’intermittent du spectacle. Sans jamais lui dire qu’à force de jouer dans l’intermittence, la régularité des contrats ont fini eux aussi par se distancer de plus en plus jusqu’à ne plus en avoir du tout.

« La vie d’artiste n’est pas facile« , me direz-vous ! Je ne compte pas vous blâmer là-dessus. Surtout qu’en plus de le savoir, ça se voit.

Je le dis et le répète. Nous sommes à une époque-clé de notre culture où toutes les générations se confondent : les anciens, les « mid »,  les nouveaux, les bébés. Tout le monde est là comme à un de ces repas de famille, une fois par an, où tu t’obliges à venir pour faire acte de présence. Sauf que là, tout le monde veut rester.

Mais tout le monde ne peut pas briller. Et quant bien même certains brillent, comme les étoiles dans le ciel : toutes ne brillent pas avec la même intensité. Et certains souffrent du phénomène étoile filante que j’ai récemment identifié et que j’appelle le « CDD BDM » pour CDD Buzz Du Moment. Sacrilège !

Qu’est-ce que c’est ? Un CDD BDM se caractérise par le fait d’être un danseur qui connaît le « buzz » mais seulement sur une courte période non-renouvelée. Je ne parle donc pas de ceux qui savent ou ont su tirer parti de leur reconnaissance ponctuelle mais bien de ceux que l’on voit partout (guests, juges, workshop) pendant 4 mois puis pouf ! Poudre d’escampette ou poudre du « tu-commençais-à-être-redondant » ? Personne ne sait. Remplacé par la nouvelle sensation du moment, toi qui fût la perle d’hier est désormais voué à ta perte. Souvent les danseurs ayant eu un CDD BDM sont ceux ayant pris une grosse tête plus rapidement qu’il n’en a fallut pour qu’on oublie qui ils étaient. Mais aussi ceux qui n’ont pas envisagé un instant d’utiliser cette opportunité de CDD pour essayer d’obtenir un CDI après et se retrouvent bien tralala après -pas d’insultes sur STRITER.

Comment savoir si nous en sommes ? Attention, être touché par le CDD BDM n’est jamais un choix. Si vous sentez que vous commencez à ne plus être invité aux battles, que le mec que vous avez battu il y a 3 mois est juge au battle où vous comptez participer aux présélections, envoyez « La roue tourne » au 712712. Je répète, LA ROUE TOURNE au 71212. Je ne dis pas que le principe est de toujours monopoliser le game. Si vous voulez que la roue tourne en votre faveur alors profitez-en. Mais profitez-en de manière intelligente : ne faites pas la star pendant 4 mois pour vous retrouver sans un sou le mois d’après. Le business Hip-Hop tourne vite, quand vous êtes dans l’engrenage c’est le moment de vous lancer !

Rien de plus respectable, à ce propos, que ces mids & anciens qui réussissent à rester d’actualité malgré une nouvelle génération très prématurée. Ils sont l’exemple le plus concret du statut d’étoile : ils ont su rentabiliser leurs moments de gloire en une anti-retraite décomplexée où ils vivent pleinement de leur passion, la danse.

Comment s’en sortir ? Comment ne pas finir en CDD BDM ?  Ne soyez plus des étoiles filantes ! Devenez une étoile. Brillez par votre ambition, renouvellez-vous ! Ayez des projets sur le long terme : pérennisez-vous ! Bien sur qu’il y a des danseurs qui réussissent à vivre de la danse toute leur vie mais la danse ce n’est pas que les 5 gros battles de l’année. Il y a tant de choses à faire et à créer. Ne restez pas cantonné à une vision primaire d’une culture qui ne fait que grandir. Vous n’aurez pas tous le même parcours : de toute façon, ce n’est pas le but. Rappelez-vous d’aimer non seulement votre danse mais aussi LA danse. J’ai souvent parlé de ce phénomène à des danseurs âgés et leur secret ? « Ne cherchez pas à être aimé, mais à toujours aimer ce que vous faites ».

Viser haut c’est bien. Viser juste, c’est mieux.

Désolée, c’était l’instant émotion pour ceux qui ne se remettraient pas de la véracité de mes propos. Ca peut faire mal à l’ego des fois ce que j’écris, faut pas être sensible. La sensibilité ça ne se guérit pas, en plus.

Pour les autres, il est temps de répondre à cette fameuse question : « Que faire quand ton CDD BDM a été arrêté et non reconduit ? »

Et bien, tu refuses ! C’est bien de se laisser emporter par le vent, mais encore faut-il savoir qui on est : l’oiseau, le cerf-volant, ou le ballon de baudruche ? Parce qu’en vérité, l’excuse « d’avoir fait son temps », ça ne veut rien dire. Si on se fait oublier, c’est qu’on l’a voulu ou qu’on n’a rien fait pour rester dans la lumière. En sachant qu’il y a des milliers de lieux et d’occasions d’être vu : le tout est de bien choisir, et de bien faire. Faire son temps c’est pour ceux qui n’ont jamais rien lâché, qui ont toujours contribué à la culture à travers le partage, l’apprentissage ; ou au contraire, pour ceux qui ne ce sont pas assez battus et ont préféré tout abandonner pour de nouveaux horizons.
Ce que mon article soulève comme réflexion, de manière Kiudienne je vous l’accorde, c’est le rapport au temps dans la culture Hip-Hop. Une réflexion qui est si complexe qu’il me faudrait un autre article pour vous en parler. Si vous en êtes arrivés jusqu’à ces mots, alors sachez que pour vous récompenser, je veillerai à écrire sur ce sujet. En attendant, continuez à danser !

« Tout vient à point à qui sait attendre ». Même mes articles.

Signé : Kiudee.

———————-

ATTENTION ! Le CDD BDM est un virus qui peut être attrapé par n’importe qui et n’importe quand, au grand malheur parfois des plus méritants.

Prescriptions médicales : Le CDD BDM est déconseillé pour les personnes ayant déjà la grosse tête (sans raison) AVANT la maladie, cela risque fortement d’aggraver leurs cas pour une durée indéterminée et ce, de manière incurable.

PS : Si vous saviez quelle affiche de battle m’a inspiré cet article, vous rigoleriez.

PSS : Je parle des danseurs, mais ça vaut pour tout.

Join the discussion

  1. Anonyme

    Ahah Pas mal du tout ;)
    Ben Johnson.

  2. Pingback: Les phrases que je pense en soumsoum, elles ont un effet #bimbamboum - STRITER

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils