La plume de la danse Hip-hop
Discovery

[ DISCOVER ] “L’effroyable imposture du rap” de Mathias Cardet ou le pamphlet à déchiffrer.

SHARE

Nous sommes le Vendredi 22 Février.

Cela fait déjà un jour (de trop ?) que le pamphlet anti-rap a été publié ayant en guise de quatrième de couverture, un texte déjà très révélateur du contenu.

Quatrième de couverture «L'effroyable imposture du rap»

Quatrième de couverture «L’effroyable imposture du rap»

Simplement intitulé L’effroyable imposture du rap (éd Blanche), son auteur Mathias Cardet répondait hier à vos questions sur 20minutes.com.

Vivement contesté, à la question “Une personne comme Olivier Cachin, qui est là depuis le début de la culture, pourrait faire ce genre de livre parce qu’il a une vraie crédibilité mais vous?“, il répondait de manière défensive “En ce qui concerne Cachin, il a écrit une quinzaine de livres sur le sujet, tu ne penses pas que depuis le temps, il n’aurait pas eu le temps de faire un livre critique du mouvement? Et puis, d’ailleurs, de quelle crédibilité parles-tu ? Qui l’a élu, lui, pour toujours parler au nom des mecs de quartiers populaires? En tout cas pas moi.

Rejeter la faute sur les autres, toujours. Dans la société contemporaine, on appelle cela là mauvaise foi.

Mais passons. L’auteur, ayant des animosités avec Olivier Cachin et qui semble vouloir surfer sur les actuels clashs de rap, n’en est pas moins discrédité par ce dernier sur Internet (cf. Le Nouvel Observateur)
En effet, son livre qu’il tente de crédibiliser sous un étude faite entre 1963 et 2013, ses grands de Black Dragons dont Jo Dalton qui est “la seule personne dont/ [il se sent] proche en tout” et son statut de “baisé de rap“, révèle des erreurs phénoménales et inacceptables au vu de l’envergure du message globalement véhiculé dans ce livre.

Il affichait hier avec sa pensée pas totalement inintéressante sur la radio Le Mouv’ (dès 60:30). Enfin afficher est un grand mot puisque cet auteur refuse de dévoiler son visage médiatiquement. Peu importe, le magazine Figaro lui apporte un campagne promotionnel très bien tombé et les sites pro-rap n’ont de cesse de l’exacerber. Bonne inititative aux effets inverses puisque cela participe à la propagation du bouquin. Mais qui l’achètera ?

Je conviais Mardi mes lecteurs à réagir à la 1ère assise Hip-Hop (déplorable elle aussi). Aujourd’hui, je vous demande de réagir à cette publication.

Une opinion volontairement polémique en ces temps fébrile pour le Hip-Hop à but révolutionnaire ou  simple coup marketing ?

Celui qui écrit que le Hip-Hop est une manipulation orchestré par le F.B.I avec collaboration d’Afrika Bambaataa ne serait-il pas lui-même un produit étatique pour nuire à cette culture ?

1361375109-livrecardet

Message de l’auteur: “N’écoutez pas les diffamations ou les rumeurs fondées ou pas, sur ma personne, ce sont des attaques périphériques pour discréditer le contenu de mon livre. Lisez-le, faites-vous votre opinion par vous même. Ce n’est pas un livre de clash, ou contre les rappeurs. Au contraire. Il faut savoir d’où vient cette culture pour savoir où l’on va. Pour justement éviter de tomber dans les pièges comme l’on fait les anciens. Le rap doit se réinventer et se réapproprier par ceux qui veulent le faire de manières intègre, et non par ceux qui le font avec des valeurs qui font honte à nos parents. Ce livre est avant tout fait pour ceux qui aiment leurs enfants.”

 

Leave a Reply

%d bloggers like this: