[ EVENT ] “La WWE version street” (FR) | BREAK YA NECK 2014 | #STRITER

Scroll down to content

IMG_0426

Ce battle c’était quelque chose tout de même !

Gentillement conviée par Oz, je débarque à 12h13 dans le plus grand schlag existant mais à qui la faute ? (Je ne dirais pas que celle de mon frère Ulrich mais bon).

Mes permissions de sorties sont rares alors quand j’en ai, j’aime qu’elles soient rentabilisés.

Et là… Pour le coup…

Même si j’ai été invitée, ça valait pleinement ces 12€. A savoir que chaque euro dépensé dans la place équivalait à une heure de battle, car oui ! ce fut long.

Le break ya neck c’était comme un bon ostéopathe : ça te fait mal pendant des heures, mais après tu rends compte que ça te fait du bien.

J’ai envie de commencer en parlant des pré-sélections : 160 inscrits. Le chiffre fait peur, le niveau aussi. Comment oublier Raphaël (Section C) qui est carrément entré en transe, les passages remplis de groove de Fabbreezy et de Oomoo, mais aussi Neptune (Street Flow) qui en a surpris plus d’un. Ou encore les krumpeurs qui ont fait peur avec leurs facilités à s’approprier les sons Hip-Hop.

En parlant de krumpeurs, je tiens à parler de Jigsaw dont la progression m’a impressionné. Hors son battle contre Snoop (toujours aussi lourd!), je retiens son passage contre Ice-E (Forzesound) durant le Seven to Smoke spécial gagnants : j’ai ressenti tous les froissements du son, c’était beau ! De la danse, quoi.

Très active ce jour-là, j’ai publié en live les présélections que j’ai filmé et posté sur STRITER (il suffit de cliquer!). Mais ce qui m’a le plus ravie c’est de pouvoir choisir les battles et personnellement, ça a donné ce que je voulais : des battles où les gens ont tout donnés. Des superbes faces à faces en seizièmes comme  Fabrice contre Odilon (Fils du Vent) où ce dernier m’a impressionné, comme à chaque fois un peu plus. Une évolution que, pour avoir suivie depuis le début, me ravie énormément.

Parmi les quarts, on s’est retrouvé avec un battle 100% krump (Kid NY vs Cyborg), et un flashback (Kanon vs Dy) qui a fait encore plus monté la pression pour finir avec une très belle finale : Oomoo (Ghetto-Style) vs Kid NY (Street Flow/PSG).

Le Seven to Smoke a lui marqué les esprits avec des battles mémorables où Ice-E (gagnant du 7tosmoke) nous a bluffer. Empressez-vous d’aimer la page Battle Break Ya Neck pour ne manquer aucunes vidéos. Mention spéciale pour le battle Ice-E vs Mar20 (R.A.F/Enfants Prodiges) !

ATTENDEZ ! Vous me laisseriez clore l’article sans parler de CE concept qui est la clé de l’évènement ? Non… Franchement…

Comment ne pas parler des battles guests ?

Alors bon, tous n’était pas très intéressants : oui, disons-le. Mais ceux que j’ai regardé de A à Z depuis ma place de rectangle VIP (aka table des jurys), ils étaient aussi bon que les 3 bokits que j’ai mangé d’Express Tropical (<- merci aux cuisinières). Surtout que cette fois-ci, les Blackalicious (organisateurs de l’évènements) ont poussés le concept loin : les perdants devaient être pris en photo avec une minerve.

Je ne vais vous détailler exactement les battles, les vidéos arrivent mais plutôt ce qui en est ressorti de ces battles.

Luciano (The Kulture Kids), un petit dans la cour des grands : révélé au Summer Dance comme l’a dit Youval, il est certain que c’est le Break Ya Neck qui va le révéler pleinement aux yeux de nos Français. Bien qu’il suffisait de voyager pour le voir ! Son battle contre Ice-E a montré qu’il sait gérer sa fougue et qu’il a un réel potentiel. Chose qu’il partage avec Rubix (Criminalz) d’où leurs échanges en battle guests : moi qui n’était pas si sensible à la danse de ce dernier, j’ai remarqué qu’il était devenu plus subtil, rendant sa danse vraiment agréable à regarder.

Miguel (Fils du Vent/6TD) a ravivé une foule endormie lors de son battle contre Mar20 : le battle qui peut ouvrir des portes comme l’a encore souligné Youval et qui lui a, du moins, de prouver la rentabilité de ses entraînements mais aussi sa détermination.

J’ai été agréablement surprise par Inès (The Cage) que ce soit durant son battle contre Sonia (Heavy Flow) comme lors de ses passages durant le Seven to Smoke. Surprise aussi par le battle Charmant (The Cage) contre Ydhem (6TD).

Mais ne nous mentons pas, ce qu’on attendait c’était Ice-E contre Ben (Legion X). Et nous n’avons pas été déçu (bien que cela ne m’ait pas spécialement marqué comme LE battle du jour). Alors oui, la barre était haute mais c’est incontestablement Ice-E qui au jeu du limbo, est allé le plus loin.

Alors bon, je vous ai vus ceux qui ne voulaient pas la porter cette minerve (hein, Snoop!) ou ceux qui essayer d’atténuer la défaite en faisant des poses swags sur les photos mais vous avez perdus ! Ce n’est que partie remises (certes) mais ne faites pas genre aussi…

Conclusion : Vous n’avez pas raté quelque chose, vous avez raté TROP de choses !

PS : En passant, mon cri « Aïeaïeaïe » va devenir payant : m’afficher publiquement nuisant gravement à … moi-même. (cc Youval! lol)
PSS : Steve et Ness, on n’oubliera jamais votre retard. JAMAIS ! (Oui, je force)
PSSS :

WINNERS BATTLE BREAK YA NECK 

  • Battle Tout-Styles : Kid NY (Street Flow/PSG)
  • Seven to Smoke : Ice-E (Forzesound)

 

 

Merci à Oz pour l’invitation
Merci à tout le monde pour la vibe, ça m’a fait grand bien

Big up à Ulrich et Djylo toujours aussi fous
A bientôt Foksy pour de nouveaux live : t’es une bête de voisine


CLICK HERE FOR MORE CONTENTS.

CLIQUEZ POUR PLUS D’INFOS.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :