[ Event ] « Omagod » | Circus Battle | #STRITER

Scroll down to content

« Je viens soutenir mon frère et la mif ! »

Me répéter la principale raison de ma venue au battle est surement ce qui m’a le plus motivé à me lever à 6h20 pour y aller. En-dehors de ceux que j’organise, je n’ai pas souvenir de ne mettre déjà levée aussi tôt pour aller à un évènement (en France, je précise) ; mais tous les éléments étaient rassemblés pour que j’y sois, surtout quand on me dit : « Il y aura de vraies teams ! » , « Niako et Alex le font ensemble, tu ne peux pas rater ça ! » , ou encore « Et puis, t’as jamais été à Reims ».

Ouais, c’est vrai ça ! Et franchement, c’est nice (jolie pour les non-bilingues). Fraîchement arrivée au Manège de Reims que les sélections ont déjà commencées : il est 11h49, ils sont ponctuels, j’aime ça ! L’originalité de l’évènement se situe d’ailleurs là : si tu veux être sélectionnés, il faudra te taper. Des présélections en quatre cercles que les 4 jurys (Adnan, Walid, P-Lock et Ben) se partagent. Des sessions d’une dizaine de minutes où les binômes se doivent d’être les plus rusés pour accaparer l’attention du jury au bon moment.J’en ai vu des danseurs prêts à tout, même à danser à deux dans le même cercle..

Je profite de la pause pour aller faire un tour dehors : il fait beau, il y a des transats, des parasols et surtout Express Tropical. Ca se brûle au travail chez eux, au sens propre comme au sens figuré & les bokits sont chauds.

De retour pour les huitièmes et quarts, la vibe est présente. Les jurys aussi, je rate les démos de mes compères mais arrive pile-poil à temps pour voir la démo de Walid qui était juste impressionnante.

Posée au deuxième rang, face aux juges, coussin épousant mon dos, cola champagne à la main et pose décontractée, je regarde la demi-finale Popping où Stockos et Prince s’affrontent comme ma fameuse série du Lundi soir avec une seule question à la bouche : « Qui a tué qui ? » ; sauf que là, c’est plutôt « Qui a le mieux tué le son ? ».  Je me croirais presque chez moi : la qualité du 3D en plus. Le Circus Battle on s’y sent bien, on me surprend même à m’allongée près de Ghetto-Styles, oreiller sous la tête pour regarder confortablement les battles.

Et des beaux battles on en a eu, des belles victoires aussi d’ailleurs. Je noterais tout particulièrement celle de Lounès : trop gracieux, trop de groove et tout de même ça deuxième victoire en un week-end puisqu’il gagnait hier le battle Universal Dancers à Strasbourg contre Candyman. En parlant de Locking, le seven to smoke m’a donné envie de dire « Ah, ça, c’est le lock qu’on aime ! » bien qu’en cette matière je sois loin d’être connaisseuse mais ils ont su susciter un engouement que ce soit Zid avec cette fameuse phase de la casquette ou Karambar avec sa grande joie.

C’est sur une magnifique finale Hip-Hop opposant YUDAT (Sam & Jimmy) à LEGION X (Alex & Niako) et des sons dancehall que s’est terminée l’évènement auquel je reviendrais sans hésiter à la prochaine édition.

Merci à Delbo pour l’invitation, à mes 4 compagnons de routes.

PS. Je n’ai su comment le placer ci-dessus donc je souhaite tout de même faire un gros big up à Silent School parce que vous évoluez tous de fou, certains que je découvrais aujourd’hui sont désormais dans mon cahier et franchement continuez !

 WINNERS
– Lock : Lounès
– House : Mogwai
– Popping : Prince
Hip-Hop : Legion X (Alex & Niako)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :