La plume de la danse Hip-hop
Events

[ Event ] « C’est plutôt bondé à Bondy, dis donc ! » | @BattleUrbntion | #STRITER

SHARE

« C’est plutôt bondé à Bondy, dis donc ! » Voilà la première chose que je me suis dite en arrivant. Car oui, je suis plutôt le genre de meuf qui parle en faisant des jeux de mots. Et ce, naturellement. (Me fréquenter est fortement conseillé, mais reprenons).

A l’approche des présélections Françaises du Juste Debout, l’Urbanation s’annoncait comme l’évènement où il fallait être.

L’occasion de s’échauffer, se mettre en jambe, montrer ce que l’on sait faire, chiller ou mieux, étudier le niveau des autres. Regarder, c’est justement ce que j’étais venu faire. Et j’en ai eu pour mon compte dès les présélections : en house, la diversité des styles faisait plaisir à voir ; en popping, très grosse vybe et niveau avec un bon mojo de la poppeuse Ambre que j’ai kiffé ; en hip-hop, fidèle à eux-même (ça veut tout sans rien dire en même temps, voyez-vous) ; en house, de belles personnalités même si peu ont su réellement se démarquer.

Puisque nous en sommes au confidences, je vous dirais que j’ai ENFIN trouvé ce mot : DRO. Retenez-le. C’est le terme que j’ai trouvé pour définir les Danseurs Repose Oeil. Je m’explique : en battle, il y a toujours ce danseur qui a le malheur de danser sur un son meilleur que lui. Le public s’éclatent, crient, applaudit mais pas pour lui. Et bien, dès ce soir, ce type de gens, je les nomme les DROs.

Toute fois, mes applaudissements étaient sincères lors de la catégorie Waving dont la finale Creesto vs Ness (gagnant) m’a fait grandement kiffé : surtout la vague corporelle de Creesto.

`

Des vagues, des vagues … Il y en a eu, mais pas tout le temps de bonnes : mauvaise idée que de faire des pauses aussi longues. Cela a fait le bonheur des danseurs venus pour les cyphers, mais ça a fini d’achever ceux qui -comme moi- n’avait pas mangé. Car oui, le buffet d’Express Tropical, a rapidement été victime de son succès, avec plus de 40 minutes d’attente pour un bokit. Dans l’espoir de goûter un pain chaud remplit de poulet, l’espace alentour m’a accueilli de longues minutes où j’ai pu assister à des débats sur les jurys dans les évènements avec Flow, Sonya et Kanon, sessionner avec PickyPoo & Moïse, sortir m’aérer à la quête de nourriture et …

Et … Et au final, j’en ressors complètement épuisée mais satisfaite ! Moi qui ne suis pas très sensible à la house en tant que danse, j’ai été (comme d’hab) enthousiasmé par les sons du DJ Sam One qui a su me faire kiffer comme jamais. Pareil pour le beatmaker Mofak, dont j’avais entendu parlé grâce au Beatmaker Contest.

Volontairement, je ne parlerais pas des jurys (je laisse aux danseurs de tout à l’heure finir leur débats) mais… je me dois de féliciter Clara Bajado qui, malgré le sol glissant, a réussi à faire une belle démo (et en talons !!) mais aussi mon gars Nelson qui m’a enjaillé.

A l’an prochain pour une édition encore mieux ! Bisous et n’hésitez pas à vous exprimer via l’hashtag #BattleUn14.

Merci et bravo aux organisateurs pour cet évènement et cette belle édition.

WINNERS
– HIP-HOP : Kefton (vs Killason)
– HOUSE : Malcom (vs Frankwa)
– POPPING : Iron Mike (vs Prince)
– LOCKING : Manu (vs Lounès)
– WAVING : Ness (vs Creesto)

PS. Moïse tu danses bien, merci pour ce battle afro. (5 lignes.)
PSS. Merci à Marcus pour ma dédicace dans ton passage.
PSSS. Big up à Oz : on se voit à All 4 House.
PSSSS. Il y a la soirée La GS de Paris ce Jeudi pour ceux que ça intéresse.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils