La plume de la danse Hip-hop
Hip-Hop Social

Explications #1

SHARE

(English below)

Fr_

Je n’ai pas écris les mots ci-dessous (extrait de « Elle, elle c’est Elles« ) pour faire beau, ni pour amuser la galerie. Je les ai écris parce que parler de Mayliss c’est bien, mais étant sur mon blog parler de moi c’est pas inintéressant non plus:

« Un jour, elle se lève. Ils la regardent. Ce n’est pas son habitude de faire ça, elle a coutume de se contenter de regarder à s’en «bruler sa rétine», analyser. Mais ce qu’elle veut désormais c’est y aller. Cette piste, elle l’étudie depuis trop longtemps.  La musique commence. Elle s’élance, son visage exprime ce qu’elle pense, son corps est en transe, elle danse. Dans sa tête, le vide complet. Elle ne compte pas les temps, elle préfère savourer les secondes qui restent avant la fin. Avant de savoir. Elle sent les regards, elle sent qu’elle est étudiée à son tour. Enfin ils sont à sa place, mais comprennent-ils ? Tout a une fin, c’est maintenant celle de la musique. Ses yeux brillent, elle se félicite, elle en pleure. Elle est heureuse, est-ce que cela se voit ?! Peu lui importe. Elle se rassoit. Elle n’a pas mal, sa respiration ne s’est pas coupé, elle ne s’est pas écroulé. L’hôpital ne la verra pas aujourd’hui. Alors elle se dit qu’elle recommencera un jour. C’était bon, mais c’était court.

Kiudee (oui, moi) aurait voulu faire de la danse plus qu’un sport. Mais ce n’est pas elle qui décide, c’est son corps. »

Ce soir, j’écris cet article-explications parce que j’ai souvent affaire à la question « Pourquoi tu ne danses pas ? » et ce n’est pas un sujet tabou. Bien au contraire, c’est ce qui explique que comme je le dis souvent « J’écris ce que je ne peux danser » , c’est ce qui explique ce blog, mon cahier que je tiens constamment durant les évènements.

Une fois pour toute, je dirais donc qu’à l’heure d’aujourd’hui ça 8 ans que je suis officiellement en arrêt de sport comme de danse pour problème de genoux. J’insiste sur officiellement, car officieusement j’ai jamais réellement arrêté. Le problème c’est que la danse est ma passion et particulièrement depuis que j’ai décidé de me remettre à la sauce Hip-hop, la frustration de ne pas danser s’est révélé sous forme de contraction musculaires. Ces contractions me raidissant, elles peuvent m’empêcher de respirer correctement. Et  long terme.. voilà quoi.

C’est un cercle vicieux parce que pour régler mon problème de genou, il faudrait que je ne fasse vraiment aucune activité. Mais pour régler mon problème d’épaules, il faudrait que je redanse.

J’écris ça ce soir car j’ai eu un coup de fil de mon médecin, et les autres médecins que je consulte vont se réunir demain (normalement) pour décider si je pourrai vraiment redanser ou pas; et ce, à quel rythme.

J’ai l’intime conviction que je pourrai danser un jour. Quoiqu’il arrive « Ambition, Détermination, Action » me guideront toujours.

PS. Ceux qui sont au courant: non, je ne suis pas allé à l’hosto tout à l’heure, j’ai préférée rester chez moi étant déjà avertie que mes derniers résultats étaient mauvais. J’ai tout de même rappeler et aucun séjour hospitalier n’est prévu :)

____________

En_

I didn’t write the words below (extracted from « Her, her it’s Hers« ) to be consider as cute, nor to clown around. I wrote them because to speak about Mayliss it’s good, but being on my blog to speak about me isn’t uninteresting either: 

 » One day, she gets up. They look at her. It’s not her habit to make that, she’s in the habit of contenting with looking them until « to burn her retina », to analyze. But what she wants henceforth it’s to go there. This dancefloor, she studies it for too long. The music begins. She dashes, her face expresses what she thinks, her body is in trance, she dances. In her head, the complete space. She doesn’t matter time, she prefers to savor the seconds which stay before the end. Before knowing. She feels the glances, she feels that she is studied in her turn. Finally they’re on her place, but do they understand ? All good things must come to an end, it’s now the one of the music. The eyes shine, she congratulates herself, she cries for it. She’s happy, sees it herself ?! It does not matter to her. She sits down again. She doesn’thave pain, her breath did not cut itself, it did not collapse. The hospital will not see her today. Then she says to herself that she will begin again one day. It was good, but it was short.

Kiudee (yes, me) would loved to make dance more than a sport. But it’s not her  who decides, it’s her body.  »

This evening, I write this article of explanations because I often have to deal with the question « Why you don’t dance?  » And it’s not a taboo subject. On the contrary, it’s what explains that as I often say it « I write what I cannot dance », it’s what explains this blog, my  book which I constantly hold during the events.

Once for quite, I would thus say that at the time of today that it has been eight years since I am officially in stop of sport as of dance for problem of knees. I insist on officially, because unofficially I’veve never really stopped. The problem it’s because the dance is my passion and particularly since I decided to come in Hip-hop’ real game, the frustration not to dance showed itself in the form of muscular’s contraction. These contractions stiffening me, they can prevent me from breathing correctly. And long term… here is the problem.

It’s a vicious circle because to solve my problem of knee, I would have to make really no activity. But to solve my problem of shoulders, I would have to restart dancing.

I write that article this evening because I had a phone call of my doctor, and the other doctors whom I consult are going to meet tomorrow (normally) to decide if I can really re-dance or not; and it, with which rhythm.

I have the inner conviction I’ll be able to dance one day. Nevertheless « Ambition, Determination, Action » will always guide me.

PS. Those who know: no, I didn’t go to the hospital later, I preferred to stay at home being already warned that my last results were bad. I have all the same call back and no hospitable stay is planned :)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils