La plume de la danse Hip-hop
Discovery

[ Discover ] « Hip-Hop With No Nation » w/ Mad Moizelles

SHARE

Une nouvelle demande d’ajout c’est toujours intéressant. Surtout lorsqu’elle se nomme Mad Moizelles et qu’elle(s) vien(nen)t me parler de leurs concept de concerts Hip-Hop sans frontières.
A new friend request it’s always interesting. Especially when it’s called Mad Moizelles and when she comes speak to me of their concept of Hip-hop concerts without borders.

Mad Moizelles ce sont 3 sœurs et un « dude ».
Ils aiment: la musique live, danser et faire des soirées tranquilles avec leurs amis.
C’est d’ailleurs de là que leur est venu l’envie de proposer des événements « peace avec une atmosphère conviviale ».
Mad Moizelles it’s 3 sisters and a « dude ».
They love: live music, dance, organize party to chill with friends.
That’s how come their idea to propose peace events « with a convivial 
atmosphere »

Pour mieux comprendre le projet, j’ai glissé 2 questions aux organisateurs.
To understand the project better, I asked 2 questions to the organisators.

Kiudee: D’où vient l’initiative de ce projet ?
Mad Moizelles: En juillet dernier on a organisé notre premier concert à l’international. D’habitude on fait nos afterworks mensuels juste en face au Mizmiz mais là, on avait besoin d’une plus grande salle. C’était avec Akua Naru. La soirée était juste une tuerie: ce sont les Same same but diferent qui avaient fait la première partie. On voulait refaire des dates Hip-Hop à l’international avec des artistes étrangers, d’où le concept Hip-Hop with no nation. Par contre c’est la programmation du 27 février qui nous a permis de vraiment le finaliser. En effet la Dame blanche c’est une chanteuse cubaine et une Dj mexicaine et Racecar le Mc de Sax machine vient de Chicago. Comparé aux plateaux des prochaines éditions c’est le plus cosmopolite car avec les musiciens frenchies de Racecar, 4 nationalités seront représentées. En bossant sur le visuel on voulait renvoyer deux informations: Hip-Hop grâce au ghettoblaster et artistes étranger avec la mapper monde. Le titre Hip-Hop with no nation en a découlé. Et on va le garder ;-)
Kiudee: Where the initiative of this project comes from ?
Mad Moizelles: Last July we organized our first international concert. Usually we make our monthly afterworks just front of our work at the Mizmiz but there, we needed a bigger place. It was with Akua Naru. The evening was just dope: it’s the Same same but diferent who made the first part. We wanted to redo international Hip-hop dates with foreign artists, so borned the concept Hip-Hop with no nation. It’s the programming of February 27th that allowed us to really finalize it. Indeed the Dame Blanche it’s a Cuban singer & a Mexican DJ and Racecar, the Mc of Sax machine comes from Chicago. Compared with the trays of the next editions it’s the most cosmopolitan because with the frenchies musicians of Racecar, 4 nationalities will be represented. By working on the picture we wanted to send back two information: Hip-Hop thanks to the foreign ghettoblaster and the artists with the mapper world. The title Hip-Hop with no nation ensued from it. And we’ll keep it ;-)

Kiudee: Comment sont choisis les artistes ?
Mad Moizelles: Ce sont toujours des coups de cœur. On sort beaucoup découvrir de nouveaux artistes et on adore fouiner sur le net pour découvrir les coups de cœur des autres. On les contacte assez librement et si le feeling est good on essaye de les programmer.
Si ma mémoire est bonne:
– La découverte de Racecar s’est faite grave à une vidéo postée sur fb;
– Pour Yaite, c’est une amie à Victor et Flavia Coelho. C’est une amie Brésilienne à nous qui fait juste de la magie sur scène (récemment il a blondé la Cigale). Ils nous ont présentés à un de nos afterworks et on a direct été séduites par sa vitalité et sa gentillesse. Quand on nous a dit que sur scène c’était une Flavia facon cubaine on a même pas cherché à écouter ses sons qu’on voulait déjà la voir jouer. Les autres artistes des prochaines éditions: Lady Paradox c’était via le collectif Supafly et sa mixtape; Simple one grâce à Zora connecting; Signif grâce à mon ancien colloc puis l’une d’entre nous l’a rencontre lors d’un passage à NY.
Kiudee: How the artists are chosen ?
Mad Moizelles: They are always our favorites ones. We like go out to discover new artists and adore searching net to discover the one that others like. We contact them rather freely and if the feeling is good we try to program them.
If I’ve a good memory:
– The discovery of Racecar was made thanks to a video posted on fb;
– For Yaite, it’s a friend to Victor and Flavia Coelho. It’s a Brazilian friend of us who makes just magic things on stage (recently he filled La Cigale). They presented us to one of our afterworks and we were expressly seduced by its vitality and its kindness. When  we were told that on stage it was a kind of Cuban’Flavia facon we haven’t listen to him yet that we already wanted to see him playing. Other artists of the next editions: Lady Paradox it was via the collective Supafly and his mixtape; Simple one thanks to Zora connecting; Signif thanks to my former colloc that one of us met during a passage to NY.

Un concept innovant que vous vous devez de découvrir le 27 Février et bien après même.
A concept innovating that you owe discover February 27th and even after.

EVENT / FLYER

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils