(Title in English: « I found my Valentine »)

Aujourd’hui c’est Jeudi.
Mais pas n’importe quel jeudi.
Aujourd’hui nous sommes le 14 février 2013 et donc nous fêtons la Saint-Valentin.
Today it’s Thursday.
But not any Thursday.
Today we are February 14th, 2013 and thus we celebrate the Valentine’s Day.

Pour ma part j’ai passé une journée très agréable, très enrichissante, très nourrissante (et j’en suis contente).
For my part I spent a very pleasant, very enriching, very nourishing day (and I’m satisfied with it)

Alors ce soir j’aimerais que l’on parle d’un amour spécial qui, si je la personnifiais serai la plus convoitée des femmes ou le plus convoité des hommes:
Then this evening I would like that we speak about a special love who, if I personified it shall be the most desired by the women or by the men:

Tu es le docteur ultime qui guérit tous les maux. Et parce que tu es le plus compétent des médicaments, tu arrives à guérir non seulement moi, mais aussi des milliers de personnes de maux profonds qu’ils peuvent avoir dans leurs vies. Mais comme on m’a dit un jour: « On parle toujours des autres, jamais de nous. Viens on parle de nous« . Oui c’est vrai que l’on se connaît depuis longtemps mais je n’ai eu le plaisir de te connaître un peu plus depuis seulement un an et grâce à toi j’ai découvers un monde autre que celui dans lequel je vivais, mais le monde que j’attendais pour évoluer. Tu as des défauts mais tu es sage du haut de tes 30 ans. Tu vieillis peu à peu mais tu ne prends aucune rides: quel est ton secret ? Ta force peut-être ou du moins, ceux qui te rendent fort car tu as souffert mais tu guériras, j’en suis certaine. Tout comme moi. Pour exceller à tes côtés, il me faudra du temps. Je suis prête à le prendre; au nom de l’amour sincère, complet et singulier que je te porte. Singulier à mon propos mais toute fois pluriel, car je me dois de te partager avec d’autres. N’étant pas adepte de la polygamie je me refuse alors à parler d’amour je préfère dire que de toi j’ai la passion. Non pas parce que Björk disait «Tout doit être fait avec passion» mais parce que «La passion, c’est l’amour des autres…». Une sociabilité mise à rude épreuve, des qualités que l’on doit savoir ménager ou sublimer, des défauts qu’il faut cacher. J’apprends à tes côtés. Beaucoup. Merci.
You’re the ultimate doctor who cures all the troubles. And because you are the most competent medicine, you manage to not only cured me, but also of thousands of persons of deep troubles whom they can have in their lives. But as we said to me a day: « We always speak about others, never about us. Let speak about us« . Yes it’s true that we know each other for a long time but I had the pleasure to know you a little more for only one year and thanks to you I’ve discover an other than the one in which I lived, but the world for which I waited to evolve. You have defects but you’re wise down from your 30 years. You age little by little but you take none wrinkle: what’s your secret ? Your strength maybe or at least, those who make you strong because you suffered but you will cure, I’m certain of it. Quite as me. For shine by your side, I shall take time. I’m ready to take it; in the name of the sincere, complete and singular love which I hold dear to my heart. Singular for me but plural in the same time, because I owe share you with others. Not being a follower of the polygamy I refuse then to speak about love I prefer to say that of you I have the passion. Not because Björk said « Everything must be made with passion » but because « The passion, it’s the love of others« . A sociability put through mill, qualities which we must know how to arrange or sublimate, flaws which it’s necessary to hide. I learn by your side. Really. Thank you.

Cet amour polymorphe je le porte au Hip-hop.
This polymorphic love it’s for the Hip-hop.

Tout comme la plupart de ceux qui liront cet article. Malgré toute l’hypocrisie existante dans ce milieu, malgré les personnalités refoulées que les uns comme les autres cherchent à se cacher, aucun d’entre nous n’a peur d’avouer que « le hip-hop c’est/ [ma] passion », « le Hip-Hop a changé/ [leurs] vies ».
Quite as most of those who will read this article. In spite of all the existing hypocrisy in this environment, in spite of the repulsed personalities for whom some as the others try to hide, none of us is afraid of admitting that « the hip-hop it’s/ [my] passion », « the Hip-hop changed/ [theirs] lives ».

Ce soir il me semblait important de faire honneur à un amour que l’on a en commun.
C’est vrai que nous avons beaucoup de différences que l’on aime sadiquement appuyer.
Tout comme c’est vrai que nous avons des similitudes que l’on peine à révéler.
This evening it seemed to me important to honor a love which we have in common.
It’s true that we have many differences which we sadistically emphasize.
Quite as it’s true that we have similarities which we have difficulty in revealing.

Je souhaite donc une Bonne Saint-Valentin à ceux et celles qui aiment le Hip-Hop.
En tant que culture, pour ses valeurs, ses bienfaits et tout ce qu’elle véhicule.
I thus wish a Good St Valentine’s Day to those who like Hip-hop.
As culture, for its values, its benefactions and all that it conveys.

3 Replies to “J’ai trouvé mon Valentin”

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :