A3 – Le problème dans le Hip-Hop, c’est …

Scroll down to content
SHARE

ENGLISH BELOW

Le problème dans le Hip-Hop, c’est de ne pas savoir répondre à la question « A qui ? »

A qui s’adresser si on veut commencer à danser ?

A qui parler lorsqu’on veut en savoir plus sur notre culture ?

A qui remettre son destin de jeune danseur en main pour évoluer ?

A qui demander des conseils ?

A qui se fier quand pour nous, tout va bien ?

A qui se confier quand pour nous, rien ne va ?

A qui permettre d’évoluer à nos côtés ?

A qui déléguer ses responsabilités d’un évènement ?

A qui assigner le statut de meilleur professeur, meilleur danseur ?

A qui quoi ? Et finalement. A qui rien ?

Bien évidemment, le libre-arbitre nous laisse encore la possibilité de faire ces choix.

Avoir le choix est un luxe.

Autant vous dire qu’il faut espérer avoir fait les bons.

Parce que bien que notre culture soit riche, les esprits et les moeurs restent pauvres.

Un luxe qu’on a finalement peine à savourer dans cette communauté où la méfiance, l’égo et le secret règnent.

Un verre d’alcool à toujours l’air moins gouteux si l’on soupçonne le serveur d’avoir cracher dedans.

Pourquoi penser-vous que je n’axe pas mon blog en un semblant de blog people adapté au Hip-Hop ?

Nous sommes au coeur d’une culture en mouvement.
Avec STR!TER je m’efforce d’être au coeur des infos en allant au coeur des problèmes.

Parce que.

Le problème dans le Hip-Hop, c’est de ne pas savoir répondre à la question « A qui ? »

Et à la question « A qui se fier pour de l’information Hip-Hop sans détour ? », je veux que vous puissiez répondre ceci :

STR!TER.

Maintenant à vous de devenir la réponse à l’une de ces questions.

Car là se trouve la solution.

The problem in Hip-Hop culture, it’s to not know how to answer the question « To whom ? »

To whom speak to if we wanna begin to dance ?

To whom speak to if we want to know more about our culture ?

To whom be enough confident with, to let our dance future to ?

To whom ask for advices ?

To whom trust in when everything is ok ?

To whom confide our problem when everything is wrong ?

To whom permits evolve with us ?

To whom hand down responsibilities of an event ?

To whom attribute the status of best professor, best dancer ?

To whom what ? And finally. To whom nothing ?

Of course, free will give us possibility to make these choices.

Have the choice is a luxury.

Let’s just say that you have to hope make the good ones.

Because even though our culture is rich, the mind and customs remains poors.

So it’s a luxury that it’s hard to relish in this community where suspicion, ego and secret reign.

Why do you think I don’t base my blog in a kind of people blog about Hip-Hop ?

We’re in the heart of a culture in movement.
With STR!TER I struggle to be on the heart of the infos being until the heart of problems.

Because.

The problem in Hip-Hop culture, it’s to not know how to answer the question « To whom ? »

And at the question « To whom trust in for real Hip-Hop infos ? », I want you to answer this :

STR!TER.

Now, to you to become the answer of one of these questions.

Because here is the solution.

4 Replies to “A3 – Le problème dans le Hip-Hop, c’est …”

  1. Un excellent moment passe a vous lire, un enorme compliment bien pour cette bonne lecture.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils