La plume de la danse Hip-hop
Hip-Hop Social

Les 365 jours Hip-Hop de Kiudee – 2013

SHARE

(English version)

Ce bilan n’a pas pour objectifs de résumer cette année Hip-Hop dans une généralité ni même d’un point de vue neutre. Dans ce bilan qui sera le mien, je propose à mes lecteurs de retracer à travers mes yeux et mes écrits, une année d’intrusion dans ce milieu. J’exposerai ici avec mes mots, les joies et les maux de cette année, ce que j’ai écris dans mes différents cahiers, ce que je retiens et ai appris de cette année. Un article que j’imposerai comme annuel, afin que je puisse (autant que vous) me voir évoluer. Je vous proposerai donc de faire cela à travers plusieurs points en répondant aux questions que vous m’avez posé sur ma page Facebook ou en messages privés.

« La (les) date(s) que tu retiens, c’est quoi ? »

– Mars : le Juste Debout où j’ai pu voir quelqu’un que j’apprécie mais énormément et qui me soutient beaucoup gagner dans sa catégorie Newstyle : Fabrice. Un instant très fort que j’ai pu vivre grâce à lui.

– Avril : lors du voyage à Milan pour le Fusion Thug Concept, où j’ai pu parler amplement avec Seun et Kenzo qui fetait ces 20 ans donc de bons moments.

– Juillet : comme j’ai dis, rien n’est anodin, un rien sert à quelqu’un et je dirais que ce voyage en République Tchèque pour le SDK 2013 à été fructifiant pour moi. J’y ai rencontré des gens super comme Two Face, j’ai pu vivre une semaine de folie en compagnie de l’équipe parfaite #TeamWhineAndKotch avec qui ont a mit le feu et même danser !!

1375681_719122374771585_1798284358_n

« Que penses-tu avoir accompli cette année ?»

– J’ai pu étendre mon réseau.

– J’ai réussi à mettre en place #ParisLink un programme d’échange.

– J’ai commencer un nouveau type de récap type « Feel the Vibes » avec Dypsy.

– J’ai réussi à coïncider études et Hip-Hop.

– J’ai commencer des projets prometteurs.

– J’ai pu vagabonder aussi souvent que je le voulais.

« Tu voyages beaucoup, Paris c’est pas assez bien ? »

Paris c’est une fourmilière. Il y a des évènements tous les week-ends de l’année. Ce sont des gens que je vois et côtoient régulièrement. Voyager me permet de me ressourcer dans un esprit purement Hip-Hop sans prise de tête et d’aller à la rencontre d’autres personnes. J’aime vagabonder, c’est un fait ; mais rien de remplace Paris, son niveau, ses problèmes, ses noms. C’est un tout.

« Peux-tu citer les danseurs qui t’ont (vraiment) marqué cette année ? Pourquoi ? »

Beaucoup mais principalement:

Super Dave pour la maîtrise de son corps et sa musicalité,

Alex parce qu’il ne transpire jamais et que sa progression en un an est surprenante,

Hoan parce que son battle contre Salah m’a laissée sans-voix,

Candyman car il n’arrête pas de m’étonner et que je l’apprécie.

Dashaun Wesley parce qu’au SDK il m’a fait kiffé.

Youval car il est revenu avec Youving et que depuis, je le vois il est déter à s’entraîner donc je big up.

« Dans l’article « Le problème dans le Hip-Hop c’est » quel est le point qui te concerne ? »

Je sais à qui déléguer la responsabilité de danser comme j’aurais voulu le faire : c’est à mon frère Ulrich et à ma sauce Jade en qui je crois énormément.

Je sais à qui me confier donc je pense que je dirais, que moi mon problème ce n’est pas « A qui » s’adresser lorsque je veux en savoir plus sur cette culture ? C’est « Pourquoi », alors que cela se voit que je suis intéressée, on cherche à me stigmatiser de petite impertinente au lieu de tout simplement venir me parler. Trop souvent les danseurs restent dans une image faussée de moi et mes intentions. Du coup, ils vont pas au-delà et restent perpétuellement sur la défensive.

« Comment te positionnes-tu par rapport à au milieu en sachant que 2 ans c’est rien du tout ? »

Je me dis qu’on a tous commencé quelque part. J’ai eu et j’ai la chance de connaître les bonnes personnes et j’ai l’ambition nécessaire pour avancer très rapidement. Deux ans c’est ridicule, je le conçois mais vu ce que je fais, je m’émerveille justement de me dire qu’en 1 an j’ai fais tellement de choses que lorsque j’en serais à des années dans ce milieu, je ne peux savoir ce que j’aurais réussi à accomplir.

« As-tu réussi à remédier à cette question de la crédibilité ? »

Ce n’est un problème, je pense qu’il faut s’adapter. C’est une question que je résoudrais avec le temps. Il est vrai que je suis récente dans le « cursus » mais j’ai une approche de la culture assez différente. Cette culture est trop jeune : on n’a pas UNE histoire du Hip-Hop, on a DES morceaux d’histoires que je m’efforce de connaître petit à petit afin de regrouper et retracer celle-ci. Je n’aime pas passer par le net pour apprendre, on a encore la plupart de nos piliers alors oui, je ne sais pas qui a gagné le JD 2007 ou qui a fait quoi, mais je préfère l’apprendre plus tard en discutant avec un « ancien » ou autre afin de m’enrichir. En gros, je favorise l’échange. Je laisse aux gens le soin de me dire tout ce qu’ils veulent sur l’histoire du Hip-Hop et leurs histoires. J’ai une approche plus humaine que scolaire. Et je ne nie pas ne pas tout connaître, comme on dit : « Always a student »

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

« Beaucoup de coups de gueules sur les relations hommes/femmes, pourquoi ? »

C’est désolant mais j’ai remarqué beaucoup de comportements auxquels je n’adhère pas et je me devais d’écrire quelque chose car moi-même je me suis demander Pourquoi le romantisme Hip-Hop fait mâle ? Un titre assez révélateur. Tout comme je considère que les filles assoiffés de boys ont un comportement qui rime à rien.

« On te voit plus souvent danser en ce moment, à quand les battles ? »

Je ne citerai pas la personne qui m’a posé cette question mais pour y répondre, je suis dans une phase où je sais que question santé ça peut partir en vrille à tout moment. Pour le moment, je me sens bien et depuis Juillet, je me sens à pouvoir m’amuser sur un son, sans me prendre au sérieux mais sans pour autant me frustre à ne faire que regarder comme je l’ai longtemps fais.

 « Et pour finir sur cette année ? »

«Ambition, Détermination, Action» sont mes maitres-mots depuis le début.

J’ai désormais une équipe qui se forme pour me suivre dans mes projets. Dans un an tout juste, j’espère lancer un nouveau gros énormisssime projet Hip-Hop et je croise les doigts à me les tordre pour qu’ils se réalisent.

Beaucoup d’incompréhensions cette année avec certaines personnes dont je regrette qu’ils n’ai souhaiter qu’on se parle un jour réellement. Je suis ouverte aux critiques quand on sait me les dire et je m’efforce de les corriger.

J’ai commencé à voyager, ça ne fait que commencer. De superbes rencontres aussi et j’espère avancer. En tout cas, Ghetto-Style me (sup)porte donc je pense que le train est en marche. Et puis, je remercierai jamais assez Lamine et Fabrice.

Peace, Love, Unity and Havin fun.

N.B : Si certains ont envie de réagir à cet article, je laisse les commentaires ouverts.
Si certains ressentent l’envie de discuter, d’échanger sur leurs propres année(s) dans ce milieu, je serais ravie de parler avec eux.

N’oubliez pas que je le disais en début d’article, c’est MON bilan. Vous pourriez trouver, tels des affamés de la mauvaise critique, des points à critiquer : faites. Vous avez un don énorme à trouver à critiquer là où il n’y a pas. Je ne voudrais en aucun cas briser vos talents.

Join the discussion

  1. Pingback: The 365 Hip-Hop days of Kiudee – 2013 | STR!TER

  2. La Galérienne

    Et s’il ne fallait retenir qu’une chose, laquelle choisirais tu? Ou alors, s’il fallait résumer ton bilan en un mot, quel serait-il?
    A+

  3. Kiudee Davie

    S’il fallait retenir qu’une chose, c’est que même si je compte ralentir avec mon blog car je compte créer une équipe sur une version « améliorée », cette année m’a prouvé que la qualité prône sur la quantité.

    Explication : j’ai, de manière visible, peu de gens qui me suivent sur les « networks » mais ceux qui me suivent ce sont divers passionnés jusqu’à l’os, qui commentent, partagent et ça me prouve qu’un blog est vraiment là pour instaurer une relation et un partage (<- Hip-Hop) avec les gens. Pas seulement relayer des informations, ce que tout le monde peut faire.

    Alors en un mot, je me dirais BOOSTEE à continuer.

  4. La Galérienne

    Super, bah garde le jus! C’est bon d’avoir un petit socle de personnes dans lequel on peut puiser l’énergie et les ressources nécessaires pour continuer à avancer…

  5. Kiudee Davie

    Merci, façon je suis bien partie.

    J’espère que toi aussi (j’ai vu que tu as un blog aussi) donc si t’envisages d’en faire quelque chose de « grand », je te souhaite que de bonnes choses :D

  6. La Galérienne

    Merci beaucoup ;-p !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils