La plume de la danse Hip-hop
Hip-Hop Social

M5 – Dans la danse, l’exigence doit venir de soi, pas des autres

SHARE

FR_

L’article qui suit fait écho à mon précédent article: « Nous ne sommes pas des citrons, halte à la pression !« 

On ne va pas se mentir: les danseurs Français et surtout son public sont bien plus exigeants que dans d’autres pays. Je ne parle pas de l’exigence envers soi-même qui est motrice et permet une amélioration certaine du danseur, mais de l’exigence imposée pour convenir à des normes idéalistes du danseur qui « gère trop ».

« Trop exigeants ! » C’est une critique qui leurs est très souvent faite. Désormais véhiculés par les speakers (quand ce n’est pas les danseurs eux-meme) ils n’ont de cesse de répéter: « Vous regardez ce battle comme si c’était normal » , il relève de l’impossible de faire comprendre aux gens qu’atteindre un niveau artistique n’est ni une évidence, ni une finalité obligatoire.

Car oui, vous oubliez un peu que s’ils dansent c’est pour le plaisir, pour s’exprimer, pour se libérer, être dans une ambiance cool entouré de gens qui les comprennent. Et non pas pour retrouver toutes les pressions extérieures. Je ne me pencherai pas sur l’esprit de compétition qui peut pousser à l’exigence; mais franchement les danseurs sont assez divisés comme ça pour que les gens extérieurs viennent encore mettent leurs grains de sel là dedans.

Oui, oui certains diront que ça met du piquant, un peu de piment mais bon >_< si la finalité que les gens voient pour un danseur est d’avoir un extraordinaire niveau et de passer à la télé pour le montrer; ils ne  pourront jamais se contenter d’apprécier de ce qu’ils voient peut-être au quotidien, au niveau peut-être similaire s’il n’y a pas justement ce facteur d’extra. Les gens sont-ils à ce point naïfs pour croire que les danseurs qui sont aujourd’hui connus et reconnus l’ont toujours été ?

Je vais prendre un exemple tout simple: si un danseur débutant/amateur le plus souvent mais passionné se met à danser dans la rue, les gens vont se moquer ou dévisager le danseur en question. On ne leur demande en aucun cas d’applaudir, ou de dire que le-dit danseur à de l’avenir, mais de respecter. Ce serait un mensonge que de dire que cette situation  ne vous est pas arrivé.

Dans notre culture Hip-Hop, on est un peu dans cette dimension choisie où se concentrent des personnes lié par le même amour de l’art. De base entre nous, même si c’est un propos qui est véritablement nuancé et même contredis aujourd’hui, on arrive à tenir des propos constructifs qui ont pour validation de crédibilité cette même passion que l’autre danseur. Mais les « autres » ?

Mais concrètement ces gens y connaissent quoi ? Ils ne dansent pas, n’ont pas l’objectivité de faire des critiques constructives, sont formatés par des émissions télévisés qu’elles soient françaises, ou américaines où les danseurs sont indéniablement expérimentés mais jugent. Qu’un inconnu arrive à dire d’un danseur dans l’ombre mais au potentiel démesuré qu’il est « nul », c’est injustifiable et ne devrait avoir aucune valeur. Pourtant ça atteint les danseurs. Pourquoi ? Parce que le Hip-Hop se formate, le Hip-Hop se popularise dans le mauvais sens, le Hip-Hop devient une danse commerciale où les gens qui regardent se sentent fort de la juger parce que désormais c’est par leurs approbations que certains danseurs se considère.

Si la plupart des danseurs Hip-Hop ont commencé à danser c’est pour la magie qu’offre cette danse, pour la magie qu’elle LEURS offre. C’est vrai qu’il faut évoluer avec son temps mais je crois que c’est encore possible de s’émerveiller devant des pas que l’on jugerait aujourd’hui basiques en oubliant que ce sont ces pas qui ont fait le Hip-Hop.

"A chacun d'entre vous, son histoire, ses raisons qui le poussent à danser
A chacun d'entre vous je vous dis d'y croire: une passion c'est plus qu'un trip qui nous fait vibrer."

Maintenant je demande: toi, qu’est-ce que tu en penses ?

NB: D’après moi, dire de quelqu’un qu’il est un danseur est un mot qui a de la valeur mais ici je suis obligé de l’employer à tout-va, je m’accorderai à détailler cela dans un article, un jour..

PS. Je ne mentirai: je ne pense pas avoir réussie à exprimer mon avis sur ce sujet; mais le titre est assez explicite pour que vous puissiez me partager le vôtre.

Pour finir cet article je dirai un Merci général à tout ceux qui savent faire des critiques constructives. Vous avez tout compris.
 
 
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils