La plume de la danse Hip-hop
Presse/Medias

Meo opinion, mea culpa ?

SHARE

Passer de l’ombre à la lumière peut s’avérer compliqué, surtout lorsque cela survient de là où on s’attendait le moins à voir cela.

Il y a 3 jours j’écrivais cet article sur le Cercle Underground ! Lorsque je l’ai publié, je n’aurai pensé ce qui en découlerai : un verre de jus d’orange dans mon estomac, une cascade d’opinions diverses, mais aussi un déluge d’incompréhensions, de quiproquos et d’attaques.

J’ai pourtant, depuis bientôt un an, prit l’habitude de rédiger des articles sur les évènements comme sur bien d’autres choses, auxquels j’assiste. Non pas pour les dénigrer, mais plutôt (et surtout) pour que mes lecteurs puissent voir les évènements à travers mes yeux. Ou que dis-je, mes stylos.

C’est donc avec stupeur que j’apprend médusée que mon article est jugé d’«offensant», «immature» et «purement critique» à l’égard de l’organisation du Cercle Underground, évènement que pourtant je respecte et est dans mes articles souvent qualifié par des adjectifs mélioratifs.

«T’es là tu blablates, mais on veut des EX-PLI-CA-TIONS»

J’me présente, je m’appelle Kiudee. J’voudrais bien réussir ma vie, être bloguuuuueuse.

*instant Balavoine*

Peut-être devrais-je m’arrêter là, ou vous verrez ici l’envie d’une reconversion dans la chanson.

Soyons sérieux : pour ceux qui ont l’habitude de me lire, comme pour ceux qui m’ont découverte via cet article je vais vous déclarer quelque chose. Pas ma flamme, mais p…

Si j’écris c’est grâce à la flamme de la passion qui m’anime : j’aime écrire, j’aime le Hip-Hop, j’aime ma culture.

Comme je le dis souvent au début de mes articles de fond, mon blog, mes écrits, mes reportages sont PER-SON-NELS. Ils ne sont en aucun cas à associés à Likethismoove ou à Ghetto-style. Bien que je fasse parti de la team du premier, et du collectif du second ; je fonctionne sur ce blog en aparté de ces deux entités. En effet, je suis une personne à part entière et j’ai une identité, que ce soit dans l’écriture comme dans le réel, qui m’est propre.

Lorsque j’écris sur le Cercle Underground que j’ai aimé l’évènement bien que majoritairement déçue sur certains points, cela ne relève que de ma personne. Alors où se situent les quiproquos que l’on me colportent ?

En votre âme et conscience, vous savez que je ne suis pas la première à ne pas aimer totalement le contenu d’un évènement un dit-jour. Cela n’enlève en rien que l’on puisse adhérer totalement au contenant (ici, l’évènement en lui-même)

Ne vous ai t-il jamais arriver durant un évènement de vous dire «Moi j’aurais pas choisi lui», «Wow mais il s’est trop fait boycott», «Comment j’aime pas venir et voir des trucs comme ça» ou tout autres types de commentaires de ce genre ?

Si ? Merci de l’avouer.

Et bien moi, ça, je l’écris.

Avec des fautes, éparpillés en accumulations de phrases, produits même de mes observations et des échos qui parviennent à mes douces oreilles. Mais écris quand même.

S’il faut l’écrire pour que l’on me croit, je le redis : nuire n’est pas mon attention. Parcourir mes articles, échanger des paroles avec moi ou tout simplement comprendre la ligne éditoriale (comme qui disent dans la presse héhé) permettent de prouver cela.

Mon prénom c’est Kiudee, pas Kiuby. Je ne cherche pas à vous fouetter à coups de queues, moi.

Malgré tout ce qui est survenu suite à la publication de cet article, l’unique chose qui me choque c’est que jamais, depuis que j’écris, je n’ai reçu autant de commentaires sur un article d’évènement. J’écris principalement des articles de fonds, et pourtant ils ne sont jamais autant plébiscités que ce soit volontairement ou implicitement.

«Et tu penses qu’on est touché là ?! Allez, allez balance-nous tes soi-disant articles de fond !»

C’est vrai ? Vous êtes prêts : alors voici les plus récents sortie tout droit de l’usine centrale (comprendre, ma cervelle)

–          Partie 1 : la passion

–          Partie 2 : la censure artistique

–          Partie 3 : l’idéel et l’idéal Hip-Hop

–          Partie 4 : l’aspect commercial

L’entreprise Kiudienne, vous remercie de votre lecture et vous dit à Bientôt de nouvelles productions Hip-Hop !

Join the discussion

  1. Quand une opinion tranchée devient une faute, on est à deux doigt de la tyrannie et de l’autodafé… Les personnes visées ont-elles mal réagi, pour que tu te fendes d’une explication que chacun de tes lecteurs connaît déjà, à savoir que ton opinion ne concerne que toi et que ton regard a un but mélioratif pour un milieu que tu aimes…?!!!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils