La plume de la danse Hip-hop
Events

[ Event ] “Dans la rue t’as pas le temps”, à l’Open Cercle non plus.

SHARE

Lorsqu’il fait froid et qu’on me demande d’écrire à chaud, tel l’Avatar j’essaye de contrôler ces deux forces antipathiques pour donner quelques chose de… Kiudien, quoi.

Il est donc 21h20 et je rentre de l’Open Cercle qui se déroulait encore une fois dans la très jolie salle de l’Espace Fraternité. Comme je vous le disais dans mes 365 jours Hip-Hop, c’est l’évènement qui m’a donné envie d’écrire sur le Hip-Hop.

C’est donc invitée et avec très grand plaisir que je m’y rend, cahier et stylos à la main. A peine à l’intérieur, je m’en vais de suite m’asseoir à ma place (ou celle de Jerem’s et moi-même pour ceux qui savent); et commence mes allers-retours incessants à travers la salle.

Je suis fraîchement arrivé à 13h et j’ai passé les trois-quarts d’heure d’attente à rigoler avec Lila, Skinny, PickyPoo, Ydhem, Kenny, Horus, Samouraï; alors j’ai bien le droit de me réchauffer comme je peux. Il y a ceux qui dansent et ceux qui marchent.

Playmo chauffe la salle. Autour de moi, je vois les différents stands mis à disposition: de la vente de tee-shirts Marvin Street, FunkyJuice, LKS à un stand de coiffure en passant par la buvette, c’est divers, je vais bien dépenser l’argent que je n’ai pas. Pendant que les danseurs se chauffent, je regarde avec attention Monsieur BackOne, il est rétro et j’attends avec impatience sa démo.

Les présélections Hype (big up à Garryboo dont j’ai découvert le niveau aujourd’hui), Break, Popping se suivent et se ressemblent: bien, bon, beau mais long ! Oui, LONG.

En tout cas, on en oublie pas que c’est un event pur où la créativité et la personnalité de chacun est valorisé.

Alors chaque jury réinvente ses pré-sélections (bah oui, dans ce battle on est open à toutes les manières de fonctionner).
– côté Hype BackOne envoie un gentil Monsieur tapper sur l’épaule de ceux que l’on ne garde pas ;
– côté Break comme le dira Nabil: “dans la rue on a pas le temps” alors il s’immiscera de lui-même dans le cercle pour en faire sortir ceux qu’il ne garde pas ;
– côté Popping  Franqey et Stockos sont plus indécis mais ils finiront tout de même par retenir Prince, Gator, Marie Poppins et T-Flex;

Aujourd’hui l’Open Cercle se voulait non-seulement open à toutes les générations mais aussi et surtout open hours (on ouvre quand on veut, on commence quand on veux, on fait durer les passages autant qu’on veux). Mais parallèlement  j’ai une vie et ma mère de son côté n’est pas “open-minded” alors lorsqu’à 19h30 les présélections viennent tout juste de se terminer, je commence à avoir des sueurs froides.

A base de “aie aie aie” pour moi, de “woye” pour PickyPoo et de rires pour Céline on s’amuse. L’ambiance est comme je l’aime, c’est-à-dire chaleureuse. Ma montre a toutefois décidé d’accélérer le temps: la fin du monde se rapproche, et même Chuck Norris ne pourra rien contre cela.

Il est bientôt 20h et pour cause du jury Paul Ereck qui doit se rendre à l’aéroport à 4h du matin, le Hip-Hop a le droit à son heure de gloire en passant avant le popping: Anna (winner) VS Alfréda ; puis Ydhem (winner) VS Deyvron.

Je tiens à rester pour voir Ydhem gagner face à Anna sur des sons improbables et pouvoir rentrer chez moi. En début d’après-midi, un jeune homme disait “Tu verras, c’est le genre de battle t’as pas envie de partir après les présélects”… SAUF quand ces même présélects terminent à l’heure d’un battle normal. Et bien ouais, c’est dommage car cela s’avérait très intéressant comme battle vu le niveau.

Sur le retour, comme dis un peu plus haut, je suis avec les Criminalz/Cosec Crew. On parle de mon projet, des actualités, de l’évènement et vient cette parole de Reginal que je tenais à partager:

“On est le crew dont on parle le plus mais jamais on ne nous donne de stages, jamais on est guest. En vrai, vous utiliser juste Les Twins pour ramener du monde à vos events […]”

Oulalala encore une vérité qui fait mal (?) A vous d’en juger, il est trop tard pour que mon esprit puisse en discuter. Demain peut-être.

En somme, l’Open Cercle j’ai aimé pour son ambiance vraie. Un peu trop long, et moins bien ficelé que l’an dernier. Toutefois, la liberté d’expression artistique était présente. Penser malgré tout à ne pas en donner de trop au DJ du jour.

On se revoit l’année prochaine. Big up à Tom, Lucile, Sidy Ly et mes acolytes.

Join the discussion

  1. Noel

    Fin…

Leave a Reply

%d bloggers like this: