La plume de la danse Hip-hop
Events

[ Event ] Dans mon sac, le stylo rouge. L’Original Floor a sorti du sien, des danseurs de folies.

SHARE

(English version)

Quelle journée, quel évènement !

Vous voulez que je vous raconte ? Ok ok.

Je sors ce matin du musée Quai Branly avec la ferme attention d’aller au Cergy Original Floor. Le nom sonne bien dans mes oreilles alors je veux y être !

Après la galère incroyable pour y accéder, j’arrive enfin à l’évènement (merci Ice-E et Waydi) , ça va commencer : ouf !

Youval et son acolyte du jour commence fort avec les présentations des jurys Break : Ronnie, Gadget Boy et Ben J dont j’avais tant entendu parler.

Les quarts de finales commencent, et c’est déjà chaud. Les meilleurs en Powermoves s’affrontent devant nos yeux, ça piquent ! Je retiens la vivacité de Lil’Kev et la musicalité de Chakal.

Et hop !  une annotation dans mon cahier.

Et hop ! le public agite les cartons bleu en signe de leurs approbations.

Viens le tour des jurys Hip-Hop d’être présentés, enfin de SE présenter. Leurs danses parlent d’elles-mêmes. Ice-E, Joseph Go, Kefton. Vous-même vous savez ce que vous avez ratés. Non ? Attendez les vidéos seulement.

«Wow j’ai trop le seum, j’aurais du venir !! »

Et je n’aurais de cesse de te le répéter. T’as raté le show des Serials Stepperz (Foued, Frankwa, Tip Top, Karlos, Kefton, Mathias), man ! Super mise en scène, ils ont joués le jeu et avec une telle hargne : c’était beau. «Force et conviction » pouvait se lire dans les yeux de certains & le public a aimé ça.

Les quarts de finales Hip-Hop se passent. Avec réflexion du public lorsque Ukay et Majid perdent contre Oomoo et Jo. Bah quoi ? Ils peuvent perdre eux aussi.

«Et le show des Sisters Sisters (Axou, Sounsy et K-You) t’en parle pas ? »

Oh mais si : j’adore et j’adhère. Le mélange des genres comme ça, un délice à déguster en famille.

Après la pause de 18h, le groupe d’electro Plein Tarif débarquent et n*quent la baraque (« Cet article serait interdit  au moins de 18 ans ? – Non non, moi-même je ne les ai pas sauf que.. tout de même.. »)

Le public qui est, depuis le début chaud bouillant, reste fidèle à lui-même et les encourage vivement.

Nous passons aux demi-finales Break, puis Hip-Hop. Et je reste surprise des passages de Nala, «sisi !» me dis-je dans ma tête et à haute-voix.

Avant les finales, les warriors mais talentueuses et gracieuses Zamounda viennent mettre le feu sur la piste de l’Original Floor qui se transforme pendant leurs shows en une arène où les femmes ont le pouvoir. Je suis conquise. Et à entendre le public, je ne suis pas la seule.

Durant les finales,  Break comme Hip-Hop.. Bizarre tout de même de dire Hip-Hop comme si le Break n’en faisait pas parti mais passons, cela n’est que subtilités et les plus énervés iront dire que je chipote…

Reprenons, durant les finales, Break comme Hip-Hop, les danseurs sont bouillants à +100° Celcius. Ils ont faim des 4000euros de money price et que Lil’Kev sort à Fénixou «Allez phaseur !», que Jimmy au «Faut que tu te calmes» de Junbox répond «Non j’vais les défoncer ».

Non non c’est trop ! J’aime. Tout dans le respect, les danseurs se donnent à fond !

En finale de finale :

–          Break : Lil’Kev (winner) vs Face

–          Hip-Hop : Paul Ereck (winner) vs Paradox

Le public sort les cartons rouges pour la finale Hip-Hop. Ils sont pas contents.

Moi si, pour la première fois que j’assistais au Cergy Original Floor, j’ai bien été transportée dans l’énergie de cette ville où la danse est vraiment intergénérationnelle.

Le représentant de la ville a dit vouloir faire de Cergy  «la capitale internationale du Hip-Hop », un projet bien utopique mais auquel on se plaît à croire.

Toute fois, j’ai moi aussi un projet : revenir l’année prochaine. Je vous invite à vous joindre à mon projet, tout soutien et apport (de nourriture & boissons) est le bien venu.

Encore bravo et merci aux gagnants, aux finalistes, à tous les danseurs (les petits comme les grands) et surtout aux ProPhenomen.

Join the discussion

  1. Pingback: In my bag, the red pen. Original Floor took out of theirs, crazy dancers. | Urban WOAHT

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils