La plume de la danse Hip-hop
Urban WOAHT (Blog)

Report International Illest Battle 2016 (FR/EN) | #STRITER

SHARE

FRANçais

Je vais être honnête avec vous. Lorsque ce Samedi 11 Juin, j’ai rejoins le WIP au parc de la Villette avec Rowdy pour les présélections du Illest Battle, je n’étais pas très enjouée : l’engouement autour de l’évènement ayant été peu présent. Toutefois, c’est un évènement que je considère comme immanquable lorsqu’on aime le krump.

Après, autant faut-il qu’il y ait des raisons que je pense ainsi …

Le WIP, on connaît bien. C’est là que l’International Illest Battle a connu ses grands jours. Devant la salle, en attendant que le stage d’Eyez se termine, les danseurs se retrouvent peu à peu. Ou du moins, se regroupent. Car malgré tout, je repère les fams, les villes, voire les pays qui sont venus d’un peu partout pour représenter : Lyonnais, Suisses, Bruxellois (BBF / Likiyo Fam) comme Japonais ; tous sont présent. Moins que l’an dernier, mais tous là. C’est donc sous un ciel parisien gris que se sont déroulés les présélections avec, cette année, quelques nouveautés : catégorie Kids, get off contest, beatmaker contest et hat trixx contest. La meilleure idée EVER : les meufs commençaient à peine que je notais déjà sur mon carnet des noms. Girl Madskills (heureusement que t’as fais le battle au final! Merci même), Queen Buck Hype, Craze, Girl Jamsy, Cali, P.Yarjack, Girl Prince.. Les meufs m’ont fait plaisir aux yeux et les kids (Princess Tchozn, Boy Ques) sont venus me les piquer avec leurs petits corps déjà si empreignés de toute la profondeur de cette danse qu’est le Krump. Bien que déçus des hommes, j’en suis ressortie émerveillés et certaine de l’ampleur que cette culture peut encore prendre grâce à ses danseurs.

J’arrive ainsi à 10h35 ce Dimanche 12 Juin 2016 pour aider les Madrootz. En faisant les 1000 pas, je m’imprègne de la vibe. Cela se déroule au Cabaret Sauvage pour la première fois et investir un si nouveau lieu peu être compliqué. Ravie je me retrouve de voir que, dès le premier battle (Kid NY vs Boy Crush), la hype est là. Du début jusqu’à la fin (MERCI MORF!), elle ne nous quittera pas à un seul moment. Tant, que je ne saurais exprimer ce que j’ai vécu aujourd’hui car il aurait fallu le vivre, car oui…

Encore une fois, le Krump ça se vit. Et ça c’est vu lors des performances de No-Script (gagnant 7 to Kill Off) qui a tenu le public en haleine, ou encore de Baby Bloody & Mrs.Twixx. Les battles étaient y intense que même nos jurys du jour, Eyez & Crush, ont souvent eu du mal (un peu trop souvent, d’ailleurs) a départager les participants. Un abus de croix et de passages supplémentaires dont on se serait bien passés mais qui a donnés lieu à des rounds puissants tels que Wolf / Uglyfate ou encore Boy Ques / Baby Bloody. Une énergie que j’aime à partager avec cette communauté et que je rêve parfois de retrouver dans les évènements Hip-Hop. Un sentiment que même si les danseurs sont en beefy mode et bien, quoiqu’il arrive, dans le Krump, comme en math, moins fois moins égale plus.

Et du plus, c’est qu’on veut et c’est ce qu’ils nous donnent. C’est ça, le krump.

De plus que la nouveauté n’était pas qu’au niveau des catégories, mais aussi au niveau des parcours de chaque danseur. Un plaisir de voir Wolf (Real Underground) aller si loin, ses passages contre Spartan ont prouvés que sans le voir de toute part, il bossait comme il faut. Les Belges (Sosa & Warrior Bad Machine) tout comme les Sénégalais (Lil Seush & Twin Seush) ont encore prouvé qu’ils étaient puissants. Côtés meufs, beaucoup de nouvelles têtes et de belles progressions : un vocabulaire bien plus affirmé du côté de chez Queen Buck Hype, par exemple. Le passage de G Marvelous au concept Hat Trixx était rempli de bonne idées. Et du coup, je reste au (très grand?) regret de ne pas avoir vu d’équipe française dans les Team Battles (surtout après avoir passé la journée à crier « Ici c’est Paris ») mais du coup, cela a laissé place à des équipes telles que l’Espagne, le Sénégal (Seush Fam) ou encore la Corée.

Aujourd’hui, le Illest a confirmé sa place d’évènement incontournable. Madrootz a su prouver que malgré l’absence de soutien médiatique ou financier, ils arrivaient à mettre en valeur leur plus grande richesse : le krump. Je suis heureuse d’avoir été présente, cette année encore, car vous me faites vibrer. J’envoie toute la force (de mes mots) à cette famille qu’est Madrootz pour qu’ils continuent plus hardiment encore à organiser cet évènement plein de magie et de moments inoubliables. En faisant ce que vous aimez, vous faites des heureux (cf. tweet ci-dessous) :

Pour conclure ? Je dirais que vous avez ratés l’occasion d’aimer le Krump ou de vous rappeler pourquoi vous aimez le Krump.

WINNERS International Illest Battle 2016 :
– Seven to Killoff : No Script
– Hat Trixx : Tight Eyez
– Beatmaker : Rulez
– Get Off : Crush
– Kids : Mrs Twixx (from Japan)
– Gurls : Spark (from Korea)
– Guys : Uglyfate

RESTEZ CONNECTÉS
Facebook : International Illest Battle
Instagram : @international_illest_battle
Hashtag : #IIB2K16 #IllestBattle


FRANçais-2

I am going to be honest with you. When on Saturday, June 11th, I’ve join the WIP in the Parc de La Villette with Rowdy for the preselections of Illest Battle, I wasn’t very cheerful: the craze around the event was not. However, it’s an event which I consider as inevitable when we like krump.

But after, may still I have reason to think that way …

The WIP Villette, we know that place. That’s where International Illest Battle knew its best days. Front of the lovation, awaiting for Eyez workshop to finish, dancers join each others. Or should I say, gather each other. Because I can see fams, cities, countries getting together as they came to represent : Lyon, Switzerland, Brussels (BBF / Likiyo Fam) as Japonese ; they all here. Less than previous years, but they still here… It’s under the grey sky of Paris that settled the qualification with, this year, some new categories : kids, get off contest, beatmaker contest and hat trixx contest. A way to let more people express themselves and the best idea they EVER had : women were just starting to dance that I was already on my notebook. Girl Madskills (happy you participated at least! Thanks you), Queen Buck Hype, Craze, Girl Jamsy, Cali, P.Yarjack, Girl Prince.. Women pleased my eyes and kidss (Princess Tchozn, Boy Ques) came to had some more spice with their so small body yet ful of the krump deepth. Even though I was kind of disappointed by boys, I went out enjoying the vibe.

I arrived at 10:35am on Sunday 12th to help the Madrootz team. While I was pacing up and down, I tried to feel the surrounding vibe. It settled at the Cabaret Sauvage for the very first time and invest a new location can be complicated. Happy I was to see that, from the first battle (Kid NY vs Boy Crush), hype was there. From the beginning until the end (THANKS MORF!), she didn’t let us alone. So much, that I could’nt express what I lived today because yes, you must have live it…

Once again, Krump is something you live. We experienced that through amazing performances : No-Script (winner 7 to Kill Off) made the whole crowd speechless, or even Baby Bloody & Mrs.Twixx who impressed with their self-controlled krump moves. Battles were so intense that even the judges, Crush & Eyez, had (too many often) difficulties to chose winners). An excessive us of ties and « one more round » that finally let us see powerful battle as Wolf / Uglyfate or even Boy Ques / Baby Bloody.

Not only categories were news in 2016, the dancers path was too. Pleased to see Wolf (Real Underground) going that far, his rounds against Spartan proves that without seeing thath much, he was working weel. Belgians (Sosa & Warrior Bad Machine) as Senegaleses (Lil Seush & Twin Seush) showed the world all their power and originality. On the women side, many new faces entered the competition and so great progression with more affirmated vocabulary for Queen Buck Hype. The rounds of G Marvelous during the Hat Trixx concept were full of ideas (happy Eyez gave him the title, he deserved it!). And then, I was so surprised not to see a French legacy for the Team Battle (especially when they spent their day to sing « Here’s is Paris »!)… But anyway, instead of we attended much more fire from outsiders as Spain, Senegal (Seush Fam), Korea and Japan.

With its 2016 edition, the International Illest Battle confirmed its rank of major event. Madrootz proved that even without mediatic and financial support, they had the strengh to highlight their biggest wealth : krump.  Happy I was there to experience that because I you made my day(s). I put a S because I will remind me all these moments for weeks, I swear. You missed an other occasion to love Krump ou to remember why you do so.

WINNERS International Illest Battle 2016 :
– Seven to Killoff : No Script
– Hat Trixx : Tight Eyez
– Beatmaker : Rulez
– Get Off : Crush
– Kids : Mrs Twixx (from Japan)
– Gurls : Spark (from Korea)
– Guys : Uglyfate

STAY CONNECTED
Facebook : International Illest Battle
Instagram : @international_illest_battle
Hashtag : #IIB2K16 #IllestBattle

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils